logo Navigation rapide : Accueil - Articles - Tous les Whiskies - Forums

Sujet : Petit bout de chemin
Forum Public / Le single malt / Petit bout de chemin
- Vous devez être identifié pour ajouter un message dans ce sujet
Bonjour, vous n'êtes pas identifié
S'identifier - S'inscrire - Aide
Il y a en tout 10 visiteurs en ligne :: 10 inconnus et 0 membre.
ligne
[ Ecrire une réponse ]

<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>
[ Bas de la page - Dernier message ]
Auteur Sujet : Petit bout de chemin
Callum

(Membre)
Posté le: 07/06/19 14:30, dernier message le : 22/07/19 [Répondre ]
Alors voilà, ça fait donc 6 mois que j’ai vraiment commencé à me plonger dans le whisky.

J’y vais progressivement et voilà pour le moment les bouteilles achetées dans l’ordre chronologique :

- Lagavulin 16 ans
- Highland Park 12 ans
- Longrow Peated (offert par ma femme)
- Redbreast 12 ans
- Ardbeg Ten
- Highland Park 10 ans
- Aberlour A’Bunnadh

J’ai commencé par un Lagavulin 16 ans car c’est par là que tout a commencé. En prenant un verre dans un bar, je décide de prendre un whisky et c’est celui que je choisi, mais vraiment au hasard. Ce fut mon premier whisky tourbé et je me souviens encore de la sensation quand je l’ai approché de mes lèvres pour le boire ; cette odeur de fumée si particulière qui s’avéra être de la tourbe me conquis. love

Le suivant fut un HP 12 ans, n’ayant vu que du bien de ce whisky très légèrement fumée sur les forums, je voulais tester quelque chose de différent. Je ne fus pas déçu par ce whisky plein de caractère.

Pour la Saint-Valentin, ma femme m’a offert un Longrow Peated, je connaissais la distillerie Springbank mais pas le Longrow, cette petite pépite est à la fois tourbée et légèrement sucrée (petit arrière-gout de chamallow grillé). Merci au caviste qui a conseillé ma femme.
Pour sortir de la tourbe, je me suis dirigé vers l’Irlande, avec les très renommé Redbreast 12 ans. Encore un whisky excellent, à l’opposé des autres, mais j’ai énormément de plaisir à le boire.

Une promotion en grande surface m’a permis d’acheter un Ardbeg Ten et un HP 10 ans pour 60 € au lieu de 76€, j’en ai profité pour découvrir Ardbeg, cette tourbe puissante est envoutante, quant au HP 10 ans, cela m’a permis de comparer 2 whiskies de la même distillerie et s’ils ne sont pas si différent le 10 ans est plus frais, plus léger quand le 12 ans amène un peu plus de complexité.

A la suite d’une dégustation de whisky-fromage dont j’ai parlé dans un autre sujet, j’ai acheté un Aberlour A’Bunnadh. S’il se rapproche du Redbreast dans le goût, ce whisky m’a littéralement scotché par sa puissance, 60.8° quand même, et par sa finesse (bien que le 18 ans que j’ai aussi goûté soit aussi complexe).

Voilà où j’en suis actuellement, je voudrais explorer tellement d’autres whiskies, et mes désirs de la prochaine bouteille sont tellement changeant que je ne sais pas encore quelle sera la prochaine : Talisker, Kilchoman, Costwolds, Oban, Laphroaig, d’autres Lagavulin ou Ardbeg (ce sont en gros les quelques pistes que je souhaiterais explorer)

Merci d’avoir lu ce message un peu long, mais je voulais, outre le fait de partager mon expérience, faire un point sur le chemin que je venais de faire dans le monde du whisky et je m’aperçois en écrivant ces lignes, que j’aime autant rechercher ma future acquisition, peu importe les détours effectués, que dégusté mes whiskies et humer ces douces vapeurs maltées et siroter ces fins nectars.

J’essaierai de continuer cette liste au fur et à mesure de mes acquisitions
A bientôt

mise à jour : 23/07/19 09:57
Fred
Distillateur
(Administrateur)
Posté le: 14/06/19 00:01 [Répondre ]
Super compte-rendu Callum autop

Au plaisir de lire le reste de tes aventures ! Et si tu as des questions, tu sais où les poser

Fred
Callum

(Membre)
Posté le: 11/07/19 12:10 [Répondre ]
Suite de mes pérégrinations sur la voie du malt : merci Fred, et je n’hésiterai pas pour les questions même si en ce moment, je suis mes envies en fonction de ce que je peux découvrir en lisant ici et là (j’ai encore beaucoup de chose à découvrir sur ce forum autop ).

J’ai eu pour mon anniversaire une bouteille d’Ardbeg Ten (pas de découverte, je l’avais déjà) dans un coffret avec les échantillons de Corryvreckan et de Uigeadail. Cela m’a permis de comparer la gamme permanente d’Ardbeg love .

En première dégustation, je me suis servi 1 cl de chacune des 3 bouteilles afin de les comparer en direct. J’arrive plus facilement à faire ressortir les différentes notes de cette façon car mon palais et mon nez ne sont pas encore expert. J’ai laissé passer une semaine et j’ai redéguster séparément Le Corryvreckan et le Uigeadail pour m’en imprégner plus longuement.

Commençons par le Corryvreckan. On comprend tout de suite à l’ouverture de la bouteille que l’on a affaire à un monstre. La puissance des 57.1° et la tourbe attaquent tout de suite, au nez l’intensité de la tourbe ne laisse que peu de place au reste pour un nez encore novice comme le mien mais j’aime ça. En bouche, bien évidemment on sent la tourbe, c’est riche et des notes carnées ressortent (steak ou jambon grillé) comme si l‘on buvait un whisky après un bon barbecue.

Le Uigeadail, lui aussi laisse présager de sa force à l’ouverture, mais dans une moindre mesure, une force plus maitrisée. Au nez la tourbe est bien présente mais laisse plus de place aux autres notes (peut-être fruités, je ne sais pas) mais encore une fois il faut que je continue à m’entrainer à ce « dur » exercice par manque de maturité de mon système olfactif. En bouche, outre cette fumée tourbeuse, on distingue des notes de caramel puis d’épices, un whisky qui me parait plus équilibré.

En comparaison de ces deux là, le Ten paraîtrait presque léger mdr

Je suis content d’avoir pu découvrir ces 2 whiskies de référence mais aussi un peu frustrer de ne savoir que je n’arrive pas encore vraiment à séparer la tourbe des autres notes et ainsi profiter pleinement de ces 2 nectars.
Je vais garder ce qui me reste de ces 2 échantillons pour les ressortir un peu plus tard pour jauger de l’évolution de mon palais.

Les 2 prochains whiskies seront bientôt là ! Il s’agit d’un Kilchoman 100% Islay 8eme édition et d’un Talisker 10 ans. Le Talisker, après tout ce que vous en avez dit m’a furieusement donné envie de le découvrir (et si il est aussi bon que ça, il va falloir que j'arrive à me trouver une bouteille de 57° North qui devient de plus en plus dur à dénicher) quant au Kilchoman, j’ai pu goûter le Machir Bay dans des conditions qui n’était pas propice à la dégustation mais que j’ai toutefois apprécié.

Et après ces deux-là, je pense que j’irais voir du coté des Highlands et du Speyside (je viens de tomber sur une liste que CortoMalte avait indiqué en 2016 : http://www.quelwhisky.org/ForumMessages.php?IDSujet=1454018899, qui donne envie d’aller voir les rives du Spey bientot ), ou pourquoi pas partir sur de l'indépendant style Gordon & McPhail avec leur gamme Connoisseur's choice; mais ça, ce sera pour septembre ou octobre.

A très bientôt

mise à jour : 17/07/19 10:52
Callum

(Membre)
Posté le: 22/07/19 14:49 [Répondre ]
Voilà, commande reçue et whiskies dégustés.

J’ai donc commencé par le Talisker 10 ans et il est vraiment étonnant (dans le bon sens du terme) : au nez, des salées et légèrement fumées se font sentir, fumées mais pas tourbées comme on peut avoir l’habitude avec les Islay. Il semble dégagé une certaine fraicheur. En bouche l’attaque est très vive, volcanique, mais pas autant que ce à quoi je pouvais m’attendre. Un mélange de feu de bois, de poivre et de piment envahit la bouche mais il est pourtant bien équilibré car l’alcool est bien intégré grâce à une légère sucrosité. Très agréable surpris par ce whisky assez déstabilisant, je l’ai approché comme on approcherait une sauce mexicaine qui vous emporte et arrache la bouche dans un tourbillon de flammes, mais ce Talisker est bien plus subtil, et si les épices sont bien là (on aurait pu penser que le mélange poivre, sel piment et alcool soit détonant) l’équilibre dont fait preuve ce Classic Malt permet de le déguster pleinement. mad
Je vous laisse également revoir l’excellente note de dégustation qu’en avait fait IslayJP (http://www.quelwhisky.org/ViewVersion.php?IDVersion=60) qui colle parfaitement à ce 10 ans (sauf peut-être pour moi l’attaque en bouche pas si puissante que décrite)

Ce fut ensuite le tour du Kilchoman 100% Islay 8ème édition. Après avoir bien profité de la final du Talisker et de m’être convenablement rincé la bouche pour retrouver un palais neutre, j’attaque ce deuxième dram, qui sur le papier est relativement proche du Talisker. En effet, nous avons deux whiskies insulaires, chargés à 20ppm de phénols tous les deux et proche niveau degré d’alcool (46.8° pour le Talisker contre 50° pour le Kilchoman) mais la comparaison finalement s’arrête là. Au nez, nous savons tout de suite d’où il vient, Islay c’est certain ; la tourbe est bien présente légèrement iodée et une fraicheur bien marquée. En bouche, sous cette tourbe (moins écrasante que les Ardbeg) on sent quelques fruits grâce au mélange de quelques fûts de sherry avec les fûts de bourbon habituels de la gamme. On est sur ici sur un équilibre de douceur intense, de fumée tourbée douce et d'éclats de fruits mélangés vraiment agréable. love
Il serait assez proche dans mon souvenir de mon Longrow Peated (mais ça reste à confirmer).

Deux nouveaux whiskies, très différents que je vais devoir regoûter pour affiner tout cela ; mais que j’ai grandement apprécié. Je vais pouvoir refaire un peu le tour de tout mes whiskies pour les comparer et voir quel sera la prochaine.

Merci de m’avoir lu et à bientôt
[ Haut de la page ]
<< < Page précédentePage : 1 Page suivante > >>

logo